Les modalités d’évaluation des compétences

Masquer les étapes

Les étapes de la vae :

  1. étape 1
  2. étape 2
  3. étape 3
  4. étape 4
  5. étape 5

La validation des acquis de l’expérience est un outil phare de GPEC.

Le dossier de validation

Il comprend :

  1. Une description de votre expérience professionnelle et personnelle. Il s’agit de décrire quelques-unes des activités réellement exercées en lien direct avec les activités attendues du titulaire de la certification Certification C’est le terme officiel qui recouvre des appellations différentes : diplôme, titre ou certificat de qualification professionnelle. (activités professionnelles, associatives, bénévoles, syndicales, électorales…).
    NB : Si vous n’avez pas atteint le niveau BEP-CAP, vous pouvez également tenir compte des périodes de formation initiales et continues que vous avez suivies en milieu professionnel en rapport direct avec la certification visée.
  2. Des preuves de la réalité de votre pratique professionnelle
    Elles peuvent être de différentes natures : organigramme, compte-rendu de réunion, lettre de mission, œuvre de l’esprit (ouvrage, sculpture, film...).
    Par exemple, pour un BTS Assistant(e) de Manager, le dossier de preuves pourrait être composé d’un compte-rendu de conseil d’administration, d’un rétro-planning d’organisation d’un séminaire, d’un diaporama de présentation d’un projet, d’un tableau de suivi budgétaire d’un projet, d’un dossier documentaire, d’un document de communication pour une campagne électorale, etc...

Consultez la fiche outil : Rédiger votre dossier de validation.

Attention : un dossier est personnel, n’achetez pas de dossiers déjà rédigés ! Cette pratique est frauduleuse et illégale.

La mise en situation professionnelle

Cette modalité d’évaluation n’est pratiquée que par certains organismes certificateurs, notamment le ministère chargé de l’Emploi. Elle permet d’évaluer les compétences acquises directement en situation de travail, réelle ou reconstituée.

Consultez la fiche outil : La mise en situation professionnelle en pratique

Les candidats doivent être attentifs aux méthodes d’évaluation. En effet, certains seront plus à l’aise lors d’une mise en situation professionnelle et d’autres préfèreront présenter leur dossier devant un jury.

A savoir

L’entretien avec le jury est réalisé soit à son initiative soit à l’initiative du candidat. Il est souvent organisé à la suite de l’examen du dossier et, selon la certification, une mise en situation professionnelle.

Il permet au jury de disposer de compléments d’informations ou de confirmer les éléments mentionnés dans votre dossier.

La durée de l’entretien est variable selon les organismes certificateurs : en général, il n’excède pas une heure.

Consultez la fiche outil : Se préparer à l’entretien devant le jury

Mis en ligne le vendredi 30 janvier 2015