Fiche outil : L’entretien d’information-conseil : quelques repères

Les étapes de la vae :

  1. étape 1
  2. étape 2
  3. étape 3
  4. étape 4
  5. étape 5

1 - Les besoins du candidat au cours de l’entretien d’information conseil.

  • Etre bien accueilli  : il est important de le mettre à l’aise, de créer une relation de confiance et de respect mutuel
  • Etre écouté : il s’agit de lui porter une attention particulière, d’écouter son histoire avant de parler directement de la démarche de VAE
  • Etre compris : il faut être sensible aux difficultés des personnes à leur arrivée en entretien. Il est important de dédramatiser la situation et de leur montrer qu’il s’agit de mettre en place une relation de co-construction
  • Etre encouragé : il est essentiel pour la personne accueillie en entretien de pouvoir s’exprimer librement. Il s’agit de favoriser les échanges, d’éviter qu’elle s’autocensure et surtout ne pas juger ses propos.
  • Etre renseigné : le cadre de l’entretien doit permettre de transmettre à la personne toutes les informations sur le dispositif de VAE, de vérifier si la démarche est pertinente pour elle
  • Etre dirigé/orienté : à la fin de l’entretien, la personne doit repartir avec les contacts nécessaires pour continuer sa démarche

Il existe plusieurs techniques de conduite d’entretien :

Les attitudes de Porter :

Une typologie de six attitudes a été dressée et permet de mieux analyser la relation à autrui dans le cadre d’un entretien.

  1. L’attitude de décision conseil : on décide à la place de l’autre en indiquant à la personne ce qu’on ferait à sa place
  2. L’attitude d’évaluation ou de jugement moral : on porte un jugement de valeur sur les propos, le parcours, les idées de l’interviewé selon son propre système de valeurs et son cadre de référence : c’est bien ou mal, c’est vrai ou faux.
  3. L’attitude de support ou de soutien : il s’agit d’encourager l’interviewé à s’exprimer, de le rassurer, de minimiser ou dédramatiser l’importance de certaines situations
  4. L’attitude d’interprétation ou d’explication : on met l’accent sur un point précis en reprenant de manière partielle ou déformée les propos tenus par l’interviewé
  5. L’attitude d’investigation ou d’enquête : on veut en savoir plus. Pour ce faire, l’interviewé est sollicité pour approfondir la discussion mais il faut être attentif à ne pas tomber dans le bombardement de questions
  6. L’attitude de compréhension : on manifeste à l’interviewé de l’intérêt à ce qu’il dit ainsi qu’une grande qualité d’écoute pour le comprendre et non le juger.

Le conseiller adoptera de préférence les attitudes de support ou de soutien, d’interprétation ou d’explication, d’investigation ou d’enquête et de compréhension

La reformulation :

C’est une intervention de l’interviewer qui consiste à redire en d’autres termes, de manière plus concise et plus explicite, ce que l’interviewé vient d’exprimer, afin d’obtenir son accord. Différents types de reformulation existent : la reformulation écho, la reformulation reflet ou miroir, la reformulation centrage, la reformulation comme renversement du rapport figure.
La reformulation permet en outre au conseiller VAE de vérifier sa bonne compréhension des propos du candidat.

Le questionnement :

C’est une technique qui permet de préciser, clarifier, approfondir la discussion et d’obtenir de plus amples informations. L’utilisation de questions ouvertes est primordiale pour favoriser les échanges.

L’écoute active :

Appelée également écoute bienveillante, cette technique a été conçue pour accompagner l’expression des émotions. Elle est opérationnelle dans les situations de face à face. Elle consiste à mettre en mots les émotions et sentiments exprimés de manière tacite ou implicite par l’interviewé.

L’écoute active est plus fine que la reformulation en ce sens qu’elle ne se limite pas à dire autrement ce que la personne vient d’exprimer, mais elle décode la dimension affective qui n’est généralement pas verbalisée.

2 - Les motivations possibles d’un candidat à la VAE.

La VAE peut être réalisée dans le cadre d’un objectif personnel et/ou professionnel :

3 – Quelques exemples de questions précises à poser au candidat dans le cadre d’un entretien d’information-conseil

Objectif : amener le candidat à repérer les activités qui sont en lien avec le référentiel de certification Référentiel de certification C’est un document qui décrit précisément les capacités, compétences et savoirs exigés pour l’obtention de la certification visée.  :

  • Quels sont les différents emplois que vous avez occupés ?
  • Pour chacun d’entre eux, quelles ont été les missions effectuées ?
  • Quelles sont les activités que vous avez réalisées dans un cadre extraprofessionnel (activités bénévoles, syndicales, etc.) ?
  • Quel est votre parcours de formation initiale et continue ?
  • Quel est votre niveau en langue ?

Quand le candidat rencontre une réelle difficulté pour mettre en mots son parcours, utilisez un questionnement plus opérationnel et concret :

  • Pour repérer le cœur des compétences du candidat
    En utilisant des verbes d’action, décrivez ce que vous savez faire le mieux aujourd’hui" (NB : une liste de verbes d’actions peut être transmise au candidat)
  • Pour identifier les centres d’intérêts et les motivations du candidat
    "Décrivez les activités que vous préférez réaliser"
  • Pour clarifier les marges de manœuvre du candidat : ce à quoi il peut ou ne peut pas renoncer
    "Aujourd’hui, au niveau de votre vie personnelle et professionnelle, décrivez ce qui compte le plus pour vous"
  • Pour déterminer les caractéristiques de l’environnement professionnel le mieux adapté au profil du candidat
    "Dans quel environnement souhaiteriez-vous travailler ?"

Point de vigilance : L’analyse du parcours du candidat nécessite une grande capacité d’écoute et d’empathie : il faut réussir à prendre la personne dans son intégralité pour bien comprendre le contexte dans lequel elle souhaite entreprendre la démarche de VAE et l’ensemble des paramètres qui constitue son expérience.
Mais attention, le conseiller VAE ne doit pas devenir le réceptacle des problèmes et des émotions du candidat qu’il accueille !

4 – Quelques points à prendre en compte pour dégager des hypothèses de certifications

Il s’agit de trouver un fil conducteur, une cohérence entre les différents éléments du parcours du candidat, pour mieux orienter le choix.

  • Son parcours de formation initiale et continue est-il en lien avec les emplois qu’il a occupés ?
  • Les formations suivies dans le cadre de la formation continue peuvent-elles être associées à des évolutions professionnelles ?
  • Existe-t-il un lien entre ses expériences professionnelles et ses expériences bénévoles ?
  • Son expérience de bénévole permet-elle de valoriser l’acquisition d’une ou plusieurs compétences ?

Point de vigilance : Certains candidats présentent des parcours chaotiques et atypiques : il peut donc être difficile de dégager une cohérence d’ensemble...

Il s’agit ensuite de procéder au rapprochement entre l’expérience du candidat et les différents référentiels de certification possibles. Cette étape demande au conseiller VAE d’être attentif :

  • au niveau de la certification visée,
  • aux professions réglementées,
  • aux secteurs d’activités où le futur titulaire de la certification pourra exercer,
  • à l’ensemble des compétences exigées (compétences générales, compétences techniques, etc.)

Consultez la fiche outil : Effectuer une recherche 
dans le Répertoire opérationnel des métiers et des emplois : mode opératoire
Consultez la fiche outil : Effectuer une recherche sur le Portail Orientation-Pour-Tous

En complément :

Quelques conseils à donner au candidat pour choisir son organisme accompagnateur

C’est le candidat qui choisit son organisme accompagnateur, soit de manière purement individuelle, après comparaison de différentes offres de service, soit par une sélection de l’offre de l’organisme certificateur Organisme certificateur Organisme qui délivre les certifications dont il est responsable. .

Pour aider le candidat à faire son choix, voici quelques questions à poser aux prestataires pressentis :

  • Où se passent les RDV : à proximité de son domicile ou de son lieu de travail ?
  • L’accompagnement se fait-il en groupe ou individuellement ?
  • L’organisation est-elle souple : un accompagnement à distance est-il possible ?
  • L’accompagnateur connaît-il bien les contenus de la certification visée ?
  • Combien d’heures seront consacrées aux entretiens d’explicitation et analyse ? À l’entraînement à l’entretien ?
  • Une relecture critique du dossier de validation sera-t-elle réalisée ?
  • Etc...

Mis en ligne le mercredi 11 septembre 2013