Une VAE « jeunes parents » à l’étude

Les étapes de la vae :

  1. étape 1
  2. étape 2
  3. étape 3
  4. étape 4
  5. étape 5

Marlène Schiappa, secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes a annoncé lors d’une audition à l’Assemblée nationale jeudi 20 juillet [1], être en train de travailler, avec Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, à la création d’une validation des acquis de l’expérience destinée aux jeunes parents.

Cette VAE, que la secrétaire d’État a qualifié de « une forte innovation », a pour objectif de permettre, essentiellement aux femmes des quartiers ou des zones, de s’insérer sur le marché de l’emploi une fois leurs enfants élevés. Constatant qu’elles se retrouvent à l’âge de 25, 30 ou 35 ans sur le marché du travail, sans autre expérience professionnelle ou qualification, que celle d’avoir élevé leurs enfants, « ce qui n’est pas jusqu’à présent l’argument le plus efficace pour trouver du travail », Marlène Schiappa a annoncé : «  Nous allons lancer un dispositif de Validation des acquis de l’expérience qui soit un parcours diplômant (…) Nous sommes en train de voir si nous pouvons transformer cette expérience en CAP Petite enfance, en diplôme d’État , en brevet d’État d’éducatrice de jeunes enfants [2], qui nous permette de faire se rencontrer l’offre et la demande sur le marché du travail. Avec d’un côté la demande de professionnels de la petite enfance qualifiés pour les crèches, mais pas uniquement. Et de l’autre côté les compétences de jeunes  », a –t-elle détaillé.


[1Sur les coupes budgétaires appliquées à son ministère

[2Le CAP Petite enfance s’intitule dorénavant CAP Accompagnant éducatif petite enfance. Le brevet d’État d’éducatrice de jeunes enfants est en fait un diplôme d’État éducateur de jeunes enfants

Béatrice Delamer
Source : Le quotidien de la formation le lundi 24 juillet 2017