Poursuite de la baisse du nombre de validation des acquis dans les établissements d’enseignement supérieur en 2015

Les étapes de la vae :

  1. étape 1
  2. étape 2
  3. étape 3
  4. étape 4
  5. étape 5

En 2015, 3 943 personnes ont obtenu tout ou partie d’un diplôme de l’enseignement supérieur au titre de la validation des acquis de l’expérience (VAE) dans les universités et le Cnam [1]. Ce nombre baisse de 7,6 % par rapport à 2014 (4 267 validations). Dans sa note d’information n°25 de septembre 2016, la direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP, ministère de l’Éducation nationale), relève en effet que, « contrairement à 2014, le nombre de candidats a augmenté en 2015 alors que celui des diplômés par VAE continue de baisser ». Cette baisse est due à celles des validations partielles en premier jury (-11 %) et des validations totales en post-premier jury (-40 %), tandis que le nombre de validations totales en premier jury reste stable (2 589 soit deux tiers des bénéficiaires). De ce fait, la part de ces dernières augmente, à nouveau, de 5 points et atteint 66 % de l’ensemble des VAE examinées. « Plus précisément, ce sont les masters et les licences professionnelles qui enregistrent la baisse la plus importante », souligne l’étude.

Par ailleurs, plus de la moitié des VAE sont financées par l’employeur, 27 % sont autofinancées et 15 % ont un financement public (aide régionale ou aide de Pôle emploi). Au sujet des diplômes, la licence professionnelle et le master restent les plus convoités. La licence professionnelle est très largement obtenue en premier jury par validation totale (76 %) plutôt que par validation partielle (18 %) ou totale en post-premier jury (6 %). Près de la moitié des masters s’obtient en plusieurs étapes, à savoir que 56 % des candidats l’obtiennent en totalité en premier jury, contre 33 % partiellement et 11 % totalement en post-premier jury. Les licences professionnelles sont principalement délivrées en droit, économie, gestion (53 %) et en sciences, technologie, santé (32 %). Les masters le sont plus en droit, économie, gestion (32 %) et en sciences humaines et sociales (31 %).

Toujours en 2015, 87 % des bénéficiaires d’un diplôme en tout ou partie travaillent (actifs occupés), 13 % sont à la recherche d’un emploi et moins de 1 % sont en dehors du marché du travail (ni en emploi, ni à la recherche d’un emploi). Ces pourcentages sont similaires à ceux de 2014. L’étude note que parmi les actifs occupés, les cadres restent les principaux bénéficiaires de la VAE dans un établissement d’enseignement supérieur (44 %, +1,5 point en 2015) quel que soit le type de validation.

Pour plus d’informations, consulter le site du ministère de l’Éducation nationale


[1Conservatoire national des arts et métiers.

webmaster
Source : Le quotidien de la formation le lundi 26 septembre 2016