Le Pôle Rhône-Alpes de l’orientation (Prao) publie un guide pour renforcer l’assistance au parcours de VAE

Les étapes de la vae :

  1. étape 1
  2. étape 2
  3. étape 3
  4. étape 4
  5. étape 5

Le Pôle Rhône-Alpes de l’orientation (Prao) vient de publier Repères pour le référent de parcours VAE : l’assistance renforcée au parcours de VAE. L’ambition de ce guide est de « réunir les conditions de développement de l’“assistance renforcée” au parcours de VAE au bénéfice des professionnels et de leurs publics demandeurs », indiquent ses auteurs. Définie d’abord par la Région dans son cadrage du mandatement donné aux structures qui délivrent ce service ainsi que celui du conseil en VAE auprès des demandeurs d’emploi, au 1er janvier 2016, l’assistance renforcée consiste à apporter des appuis individualisés (matériels pédagogiques ou psychologiques) aux candidats aux différentes étapes de leurs parcours de VAE et vise à éviter leur décrochage. Elle s’articule avec les services des autres intervenants au long du parcours de VAE.

Construit à partir du cadrage du mandatement régional, des pratiques et des réflexions des principaux acteurs de la VAE en Rhône-Alpes, ce guide détaille les missions de référent de parcours VAE. Il définit le périmètre et les conditions d’articulation de ce nouveau service avec ceux existants (conseil et accompagnement à la VAE) pour qu’il se déploie au bénéfice aussi bien du candidat que des acteurs concernés. « Il s’agit d’un outil à vocation évolutive, vivant pour et par l’usage des professionnels », affirment les auteurs. C’est « sur la base des repères identifiés que les actions de professionnalisation seront construites par le Prao pour accompagner le développement des pratiques et des compétences des professionnels qui ont la responsabilité de la mettre en œuvre », précisent-ils. L’objectif étant d’accélérer le développement de la VAE.

Car, plus de dix ans après la promulgation de la loi de modernisation sociale en 2002, qui a instauré le droit individuel à la VAE, « le dispositif ne s’est pas complètement démocratisé et on relève encore de nombreux freins à l’accès mais aussi au succès des démarches individuelles de VAE, particulièrement pour certains publics fragilisés ». La volonté des instances régionales a été réaffirmée dans le second protocole d’accord relatif à la définition et à la mise en œuvre d’une politique régionale concertée en faveur du développement de la VAE, signé en avril 2014 entre l’État, la Région et les partenaires sociaux.


Knock Billy
Source : Le quotidien de la formation le mardi 21 juin 2016