La Bretagne attend ses premiers certifiés pour le mois de mars dans le cadre de la VAE collective

Les étapes de la vae :

  1. étape 1
  2. étape 2
  3. étape 3
  4. étape 4
  5. étape 5

À l’occasion d’un séminaire qui aura lieu le 9 janvier prochain, les antennes bretonnes de l’Afpa et de Pôle emploi ont réalisé un pré-bilan du déploiement des mesures de validation des acquis de l’expérience en projet collectif (VAEC) le 23 décembre dernier dans la région. Pour l’ensemble du plan 500 000 formations, l’État a fixé aux quatre départements bretons un objectif de 494 demandeurs d’emploi inscrits dans un parcours de VAEC, dont 380 pour l’année 2016. Selon les données réunies par l’Afpa et Pôle emploi, 269 personnes sont entrées dans ce dispositif de six mois, ce qui représente 71 % de l’ambition fixée par le gouvernement.

Logiquement, le nombre de personnes effectivement inscrites dans un parcours de validation est moins important que prévu, 142 contre 350, mais la tendance devrait rapidement s’inverser. « Ce volet du plan 500 000 a été ajouté un peu plus tardivement que les autres et nous avons débuté concrètement en octobre, ce qui explique ce petit retard mais le dispositif monte rapidement en puissance. Le bilan consolidé sera réalisé en octobre 2017 et nous devrions tenir nos objectifs », souligne Antoine Plaquevent, le directeur technique régional de l’Afpa. Ainsi en 2016, 760 demandeurs d’emploi devaient participer à un atelier d’information, ils ont été 642 et 38 sessions ont été organisées dans l’un des huit centres régionaux prévus à cet effet.

Assistante de vie aux familles, le titre le plus populaire

Pourtant, en dépit de ce retard, la Bretagne est la seule des douze régions participantes où des bénéficiaires ont débuté en 2016 un parcours de formation complémentaire, quatorze demandeurs d’emploi, pour leur permettre de finaliser le processus selon les remontées du ministère du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social le 2 décembre 2016. « Nous croisons les besoins en emploi et en compétences de chaque territoire en utilisant la VAE comme tremplin d’accès à l’emploi. Une fois que nous avons maillé chaque territoire, cela est très rapide et pour certains titres, cela va beaucoup plus vite que pour d’autres. C’est le cas par exemple pour les assistants de vie aux familles, les ADVF —(32 %) des bénéficiaires — ou les assistantes administratives et commerciale, les AC (22 % ) », poursuit Antoine Plaquevent, tandis que le titre de vendeur conseiller en magasin (VCM) est visé par 12 % des participants.

La Région propose dix titres dans son catalogue VAEC et son bilan précise le taux de personnes adhérant à la démarche à l’issue de la réunion d’information, puis le pourcentage de ces participants dont le dossier est recevable. Ainsi, par exemple, 40 % des ADVF étaient intéressés par ce parcours, 66 % ont concrètement engagé la démarche et 44 % d’entre eux avaient un dossier recevable. « Les premiers certifiés le seront en mars prochain et ce sera a priori en Ille-et-Vilaine. Rennes est le centre le plus mobilisé sur ce programme. Très vite d’autres suivront, car ce dispositif a été conçu pour être très facile d’accès et allégé en termes de formation, pour permettre un retour très rapide dans l’emploi à l’issue des six mois d’accompagnement », souligne Antoine Plaquevent.

Cédric Morin
Source : Le quotidien de la formation le mardi 10 janvier 2017